Manger léger avec le calamar

Manger léger avec le calamar

Publié le 29 avril 2015 à 09:00

Comme c'est la meilleure saison pour le déguster frais, découvrez tous les atouts de ce mollusque à la fois source de vitamines, de minéraux et d'oligo-éléments mais aussi un allié minceur incontestable !

Calamar, seiche, chipiron, supion, poulpe, comment s’y retrouver ?

Le calamar a deux tentacules longs et huit courts alors que la seiche a huit tentacules longs. Ces deux espèces sont très proches et se cuisinent de la même manière.

Les chipirons ne sont autres que des petits calamars alors que les supions sont de petites seiches.

Le poulpe est quant à lui  plus imposant avec ses huit tentacules. Sa chair est plus dure et se prête davantage aux longues cuissons.

Le calamar, pour des menus légers

Le printemps est la meilleure saison pour déguster ce mollusque marin de forme allongée mesurant environ 30 cm. En abondance sur les étals lorsque les beaux jours s’installent, sachez que dans ce produit de la mer tout se mange hormis les viscères.

Sa chair contient une quantité très intéressante de vitamine B12 ainsi que des minéraux et des oligo-éléments tels que du sodium, du potassium, du magnésium, de calcium, du fer et bien entendu de l’iode.

Très faiblement calorique (environ 84 calories pour 100 gr), il est recommandé dans les régimes amaigrissants mais aussi pour personnes ayant des problèmes de cholestérol ou de diabète.

Comment choisir, conserver et cuisiner le calamar ?

A l’achat, le corps doit être brillant, fin au toucher, et les tentacules légèrement nacrées. Choisissez la taille de vos calamars en fonction de la recette que vous avez choisie de cuisiner : les chipirons sont les plus tendres et peuvent convenir à bon nombre de plats, les moyens et gros peuvent coupés en rondelles ou farcis. Sachez que ce mollusque ne se consomme que cuit.

Le calamar doit être rapidement cuisiné après l’achat, il se conserve maximum une journée au réfrigérateur. Congelé, vous pouvez le garder quelques mois sans souci.

Comme nous l’avons dit précédemment, dans le calamar tout se mange sauf les viscères ! Pour le préparer, il suffit de retirer la peau et le cartilage, de vider la poche d’encre et de les lavez soigneusement sous un filet d’eau. Attention, une trop longue cuisson peut le rendre caoutchouteux, aussi saisissez-le rapidement. Pour les bêtes de grande taille, la chair sera plus tendre si vous l’entaillez avec la pointe du couteau avant cuisson.

Pour les chipirons, préférez une cuisson très rapide, pas plus de 3-4 minutes dans la poêle, sur la planche ou sur le grill. Dès qu’ils sont blanc opaque, c’est cuit !