Le panais, à mettre au menu pendant la grossesse

Le panais, à mettre au menu pendant la grossesse

Publié le 07 novembre 2011 à 08:00

Le panais, longtemps oublié, revient sur les étals. C’est un légume racine de la famille des carottes dont le goût légèrement sucré rappelle celui du céleri-rave (en plus doux) avec une saveur subtile de noisette. Facile à cultiver et à cuisiner, il mérite sa place au menu.

Les atouts du panais

Le panais est un aliment santé aux nombreuses propriétés nutritionnelles. Riche en eau et en glucides (18gr/100gr, plus que la carotte), il est peu calorique (23kcal/ 100g).

Excellente source de potassium, il est également riche en vitamine B9 (acide folique) laquelle participe à la fabrication des cellules de l’organisme et des globules rouges. Allié donc indispensable pendant la grossesse.

Mine d’antioxydants, le panais à une forte teneur en vitamine C et E. Il est une bonne source de fibres.

Achat et conservation 

Privilégiez les panais de grosseur moyenne. Les petits se dessèchent rapidement alors que les gros sont souvent filandreux. Il doit être ferme et d’un beau blanc crème. Les fanes aident à juger de sa fraîcheur. Entier, le panais se conserve bien dans le bac à légumes de votre réfrigérateur.

Au menu 

Il n’est pas nécessaire de peler le panais. Il se consomme plutôt cuit, cuisiné comme les carottes (bouilli, à l’étuvée, en purée, en sauce, en soupe, en chips, dans le pot-au-feu, le couscous, …). Cru, il se râpe et se sert en salade, arrosé de jus de citron (pour éviter l’oxydation) et accompagné de feuilles de coriandre. En dessert, le panais se marie à merveille avec les fruits tels que les poires, les pommes en gâteau, tarte,…

- Publicité -

- Publicité -