Bientôt un vaccin contre l’allergie aux acariens

Bientôt un vaccin contre l’allergie aux acariens

Publié le 27 mai 2015 à 10:00

Des chercheurs nantais ont annoncé la semaine dernière, avoir testé avec succès sur des souris un vaccin qui pourrait bien faire disparaître l’allergie aux acariens. Ce vaccin pourrait soulager plusieurs millions d’allergiques quand on sait que l’allergie aux acariens concerne plus de la moitié des patients asthmatiques.

Un vaccin plus efficace que la désensibilisation

Le professeur Antoine Magnan, pneumologue au Centre hospitalier universitaire (CHU) de la ville de Nantes et chercheur à l’Institut national de la recherche et de la santé médicale (Inserm), a piloté la mise au point de ce vaccin qui semble très efficace, notamment sur les acariens présents dans la literie et dans la moquette.

Les chercheurs de l’université de Nantes, en collaboration avec des scientifiques de l'université de Vienne (Autriche), ont injecté le vaccin sur des souris rendues volontairement asthmatiques : la réactivité des bronches des souris asthmatique a complètement disparu.

Il semblerait, selon le professeur Magnan, que ce vaccin soit plus efficace qu'une simple désensibilisation, et comporte moins d'effets secondaires.

Le principe de ce vaccin est d’injecter des peptides d’acariens, c’est-à-dire des petits morceaux de protéines très allergisantes. Comme pour le tétanos ou la grippe, cela provoque une réaction du système immunitaire qui protège ensuite contre l’allergie.

Encore des années de recherche avant une inoculation à l’humain

Toutefois, la mise au point d'une telle inoculation à l’humain pourrait nécessiter encore « une dizaine d'années » de recherches.

En effet, comme le précise le chercheur : « Si l’on prévient l'asthme mais qu'on empêche par la même occasion des réactions immunitaires bénéfiques, il ne sera peut-être pas développé ».

Cette découverte a, tout de même, été qualifiée par l'Inserm comme une « option thérapeutique très intéressante ».