Comment fabriquer une dent à partir d’urine ?

Comment fabriquer une dent à partir d’urine ?

Publié le 07 août 2013 à 01:00

Des chercheurs sont parvenus à créer une structure ressemblant à une dent à partir de cellules prélevées… dans l’urine !

- Publicité -

Des chercheurs chinois de l’Institut de biomédecine et de santé de Canton sont parvenus à fabriquer une dent à partir de cellules présentes dans… l’urine.

Cette fabrication s’est faite en plusieurs étapes. Les scientifiques ont reprogrammé des cellules souches pluripotentes induites (cellules capables de se différencier en n’importe quel autre type cellulaire) présentes dans l’urine pour créer chacun des différents composants d’une dent : pulpe, dentine, émail. Ces éléments ont été réimplantés dans la bouche d’une souris, et trois semaines plus tard, les chercheurs ont observé la formation de dents.

Grâce à cette implantation, les scientifiques ont prouvé que les risques de rejets étaient minimes, car les cellules provenaient du même individu.

Pourquoi les scientifiques ont-ils choisi l’urine ? Tout simplement parce que le prélèvement de cellules dans l’urine est nettement moins invasif qu’un prélèvement de peau. Cependant, les cellules urinaires sont loin d’être la meilleure option comme source de cellules souches pluripotentes induites. En effet, l’urine comporte peu de cellules et la probabilité de les transformer en cellules souches reste très faible. De plus, les bactéries contenues dans l’urine risquent de contaminer les receveurs.

Cette méthode est donc loin d’être parfaite, surtout quand on sait que le taux de réussite n’est que de 30% et que les dents fabriquées sont, pour le moment, trois fois moins solides que celles d’origine. Les chercheurs sont cependant optimistes et expliquent qu’il suffirait de « peaufiner le mélange de cellules et l'état de la culture tissulaire, ce qui pourrait résoudre ces problèmes ».

Le remplacement des dentiers par des dents fabriquées à partir de cellules urinaires n’est donc pas encore pour demain… mais cette étude a tout de même permis de prouver que ce type de cellules souches peut permettre de régénérer des tissus dentaires spécifiques ou même une dent entière.

- Publicité -