Vente de médicaments sur Internet : première plainte

Vente de médicaments sur Internet : première plainte

Publié le 12 août 2013 à 02:00

Le Conseil de l’ordre des pharmaciens a déposé plainte contre 11 sites de vente en ligne de médicaments.

- Publicité -

Le Conseil de l’ordre des pharmaciens a déposé plainte contre onze sites de vente de médicaments via Internet soupçonnés de n’avoir aucune autorisation. Le conseil de l’ordre accuse ces sites illicites de vendre des médicaments contrefaits.

« Il s'agit d'une véritable tromperie pour le public », dénonce la présidente du Conseil national de l'Ordre des pharmaciens, Isabelle Adenot. Ces sites, basés à l’étranger (Espagne, Belgique, Russie) « se cachent derrière des noms sonnant bien français, parfois même des noms de pharmacies bien réelles» explique Alain Delgutte, président de la section A (des titulaires en pharmacie) du conseil de l’ordre. Mr Delgutte précise que ces sites concentrent leur activité essentiellement sur la vente de stimulants sexuels.

Pour rappel, environ 4000 médicaments d’automédication peuvent être vendus en ligne depuis le 12 juillet dernier. Ces sites d’e-pharmacie doivent être adossés à une pharmacie réelle. A l’heure actuelle, l’Ordre des pharmaciens a recensé 44 sites e-pharmacie français. Sur les autres sites, près des deux tiers des médicaments sont des contrefaçons.

La liste des sites français autorisés pour la vente de médicaments sur Internet est consultable sur le site du ministère de la Santé : liste des sites internet des officines de pharmacie autorisés par les Agences régionales de santé.

Cette première plainte contre ces onze sites a été déposée il y a quelques jours mais, pour Isabelle Adenot, des dizaines d’autres cas existent probablement.

Alors, n’oubliez pas, si vous désirez acheter des médicaments via le net, méfiez-vous des prix très bas et des sites qui proposent des médicaments vendus sur ordonnance. Et surtout, vérifiez toujours que le site que vous avez choisi fasse bien parti de la liste officielle précisée ci-dessus.

- Publicité -