Cueillette des champignons : est-ce dangereux ?

Cueillette  des champignons : est-ce dangereux ?

Publié le 04 septembre 2015 à 13:00

C’est bientôt l’automne et bon nombre de champignons ont déjà fait leur apparition. Mais attention, la petite cueillette du dimanche peut vite devenir dangereuse si l’on ne s’y connait pas un peu ! Voici quelques conseils pour éviter de transformer la promenade dominicale en cauchemar à l’hôpital.

- Publicité -

Alerte aux intoxications

La cueillette des champignons fait partie des plaisirs de cette saison de rentrée.

Pourtant, l’institut de veille sanitaire (InVS) lance une alerte pour attirer l’attention du grand public en ce début de septembre, car 212 cas d’intoxications aux champignons ont été recensés depuis fin juin, tout particulièrement en Aquitaine et Midi-Pyrénées.

En effet, certains champignons dangereux sont faciles à reconnaître comme l’amanite tue-mouche (à chapeau rouge taché de blanc) mais d’autres espèces vénéneuses sont beaucoup moins repérables.

L’InVS appelle donc les amateurs à la prudence, même si cette année aucun cas mortel n’a été rapporté, contrairement à l’été dernier, car une intoxication peut être grave et conduit bien souvent à l’hôpital.

Quelques conseils à suivre

Il ne faut ramasser que les champignons que l’on est sûr de connaître parfaitement, et, au moindre doute, il est important de demander l’avis d’un spécialiste : pharmacien ou association de mycologie.

Lors de la cueillette, séparez bien les différentes variétés de champignons : ainsi, si l’une des espèces est toxique, elle ne contaminera pas les autres (car si tout est ensemble, et qu’un champignon vénéneux se trouve au milieu du panier, il faut jeter toute la cueillette !).

Ramassez des champignons entiers (pied y compris) et en bon état : ainsi, ils seront plus facilement identifiables, tant pour la dégustation qu’en cas d’intoxication. D’ailleurs, lorsque vous mangez des champignons, il est conseillé d’en garder un exemplaire intact, non cuit. Comme cela, en cas d’intoxication, les médecins auront beaucoup de facilité pour pouvoir vous soigner (quand on connaît le champignon responsable, on connait la toxine à l’origine de l’intoxication et c’est beaucoup plus facile de soigner des symptômes quand on connait la cause).

Evitez de cueillir des champignons près des sites pollués (zone industrielle, autoroute, décharge, champ traité…) car les champignons sont de véritables éponges qui s’imprègnent très facilement des toxiques de l’environnement.

Mangez vos champignons rapidement, au maximum 2 jours après la cueillette. Consommez-les toujours bien cuits, jamais crus.

En cas d’apparition de diarrhée ou de vomissements après la consommation de champignons, il est impératif d’appeler le 15 ou un centre antipoison.

- Publicité -