Et si vous changiez de mutuelle ?

Et si vous changiez de mutuelle ?

Publié le 02 septembre 2020 à 12:00

À l’heure actuelle, beaucoup de Français se demandent si leur complémentaire de santé est vraiment adaptée à leurs besoins, aussi bien en ce qui concerne le prix que la qualité des prestations.

- Publicité -

À l’aube de la nouvelle réforme du 100 % santé, il est temps de se poser les bonnes questions et éventuellement de changer de mutuelle si vous en avez besoin. Voici quelques conseils à suivre.

 

Que valent les comparateurs de mutuelle ?

Avant leur arrivée sur le web, il fallait utiliser l’ancienne méthode qui consistait à prendre rendez-vous dans plusieurs agences et comparer les devis. Cela prenait beaucoup de temps. Aujourd’hui, sur le site de lecomparateurassurance.com il est possible d’obtenir des devis de plusieurs mutuelles en seulement quelques minutes en restant chez soi. Les offres sont personnalisées en fonction des informations renseignées dans le questionnaire en ligne et vous pouvez prendre le temps de les comparer au calme. Aujourd’hui, les comparateurs peuvent proposer des offres de plus en plus adaptées aux besoins des clients, à des tarifs très intéressants et qui incluent désormais la géolocalisation. Sur ces sites, vous trouverez également de nombreux conseils pour faire votre choix.

 

Quels sont les critères d’une bonne complémentaire de santé ? 

Pour choisir le contrat de mutuelle le mieux adapté à ses besoins, il faut regarder plusieurs choses :

 

Ne vous ruez pas sur le meilleur tarif

C’est évident, une mutuelle pas chère n’est pas forcément celle qui protège le mieux. On a tendance à aller au meilleur tarif, mais on est rapidement déçu au moment où l’on s’aperçoit que l’on est moins bien remboursé de certains soins. Il faut donc trouver le juste équilibre entre le prix de la complémentaire de santé et l’offre de remboursement. Les mutuelles d’entreprises par exemple doivent garantir un panier de soin minimum, le reste étant proposé sous la forme d’options que le salarié peut refuser.

 

Les garanties proposées

Pour commencer, il faut savoir lire une offre de mutuelle. Que signifient le 100 %, le 200 %, le 300 % ou encore le forfait et l’acronyme BRSS ? Il n’est pas évident de comprendre tout cela. BRSS signifie la base de remboursement de la sécurité sociale. Par exemple, pour une consultation de médecin à 25 euros, la BRSS est de 25 euros. La sécurité sociale prend en charge 70 % de ce montant (-1 euro de participation forfaitaire) et la mutuelle prendra en charge le reste que l’on appelle le ticket modérateur.

Ce qu’il faut vérifier, ce sont les postes de dépense de santé où le BRSS est très inférieur au prix de l’acte ou de la consultation et où le reste à charge est important. Les mentions 200 % et 300 % indiquent que la mutuelle remboursera deux ou trois fois le montant de la base de remboursement de la sécurité sociale. C’est intéressant pour les consultations et les soins non conventionnés du secteur 1 et donc avec des dépassements d’honoraires. Par contre pour des soins dentaires, d’optique ou pour des audioprothèses, les offres de remboursement au forfait seront plus intéressantes.

De plus en plus de mutuelles proposent de rembourser partiellement ou totalement des soins de médecine alternative comme l’acupuncture, la sophrologie, ou encore l’ostéopathie. Enfin, n’hésitez pas à consulter les avis pour avoir des informations sur la qualité des services proposés.

- Publicité -