Un homme mort de la rage à Paris, faut-il s’inquiéter ?

Un homme mort de la rage à Paris, faut-il s’inquiéter ?

Publié le 04 avril 2014 à 14:42

Un homme contaminé par le virus de la rage est décédé à Paris le 3 avril.

Un homme atteint par le virus de la rage est mort le 3 avril, alors qu’il était hospitalisé en Ile-de-France. La rage reste toujours une source d’inquiétude pour les Autorités sanitaires, car non soignée à temps, elle devient mortelle pour l’individu contaminé.

Pas de rage en France depuis 1924

Cet homme n’avait pas été contaminé en France, il revenait d’un séjour prolongé au Mali.

La rage humaine est extrêmement rare en France, et aucune contamination n’avait été recensée depuis 1924.

En octobre dernier, un chaton qui avait été ramené du Maroc en avion, était mort de la rage à Argenteuil. Aucune contamination humaine n’avait eu lieu avec cet animal malade.

Rappelons que le virus de la rage se transmet par la morsure d’un animal infecté et exceptionnellement d’homme à homme.

La rage peut être mortelle 

Les Autorités sanitaires ont d’ores et déjà informé tous les individus ayant été en contact étroit avec le malade afin d’effectuer une vaccination si nécessaire.

La vaccination est efficace même après la contamination, à condition qu’elle soit réalisée avant l’apparition des symptômes (troubles neuropsychiatriques, difficultés à avaler), car il n’existe plus aucun traitement après l’apparition des symptômes… la rage finit alors toujours par être mortelle !