Périnée : les sports à privilégier et ceux à éviter

Périnée : les sports à privilégier et ceux à éviter

Publié le 30 décembre 2020 à 15:32

Le périnée est un muscle qui se situe sur la paroi inférieure du pelvis et qui sert à soutenir les voies digestives, urinaires et génitales.

Souvent affaibli après une grossesse, à cause d’un surpoids, de la ménopause ou encore du tabac, le périnée mérite une attention toute particulière, surtout lors de la pratique d’un sport...

Périnée à quoi sert-il et pourquoi doit-on s’en préoccuper ?

Le périnée, également appelé plancher pelvien, est un ensemble de muscles entrecroisés qui constituent le fond du bassin. Présent chez l’homme et la femme, il subit plus de relâchement et de pression chez la femme, notamment dans le cadre d’une grossesse ou de la ménopause. Ces deux étapes de la vie d’une femme sollicitent beaucoup le périnée qui s’en retrouve généralement affaibli. Et comme c’est lui qui assure l’ouverture et la fermeture de la vessie, les fuites urinaires en sont une conséquence directe. Et dans le cas où le périnée serait très affecté, il existe un risque de descente d’organes. Si les douleurs du périnée ne sont pas les plus répandues, son relâchement est assez fréquent. Le périnée étant un muscle, il peut être renforcé par des exercices spécifiques ou affecté par la pratique d’un sport non adapté, tout comme un genou fragile par exemple.

Périnée les sports à éviter

Tous les sports générant des à-coups ou des mouvements brusques sur le bas du corps sont à proscrire. En effet, les coups ressentis par le périnée peuvent l’affecter. On évite donc la course à pied et les sports de ballon tels que le football, le basket ou encore le handball. Le périnée subit des pressions permanentes et dans le cas où ce dernier est affaibli, les impacts au sol dus à la course à pied par exemple vont encore ajouter des surpressions. Vous pouvez également bannir les exercices d’abdominaux de type « crunch », car ils ne contractent pas les muscles de la ceinture abdominale au bon endroit, ce qui comprime le périnée.

On évite donc :

  • la course à pied ;
  • l’aérobic ;
  • le step ;
  • le trampoline ;
  • le volley-ball ;
  • le basket-ball ;
  • le handball ;
  • la corde à sauter ;
  • les abdos.

Périnée les sports à privilégier

Afin de protéger votre périnée, il est bon de travailler sur la totalité du corps. En effet, votre posture, votre respiration et le temps de récupération que vous vous accordez ont un impact notable sur votre périnée et son bon fonctionnement. C’est pourquoi, en cas de périnée affaibli, il est conseillé de pratiquer des sports doux comme la natation ou le vélo. Vous pouvez également vous muscler en profondeur avec le yoga ou le Pilates. Ces techniques douces permettent d’apprendre à respirer, à bien vous tenir et vont tonifier vos muscles sans les brutaliser. C’est aussi le cas des sports qui font appel à l’équilibre, en vous forçant à tenir debout sur un stand-up paddle ou des rollers par exemple. Vous contractez légèrement votre périnée, ce qui permet de le travailler en douceur sans pression ni choc inutile.

On pratique donc :

  • la natation ;
  • la marche ou la marche nordique ;
  • le vélo ;
  • le Pilates ;
  • le roller ;
  • le golf ;
  • la barre au sol (le Barreshape est très tendance cette année) ;
  • le Stand Up Paddle.

Pourquoi prendre soin de son périnée au quotidien ?

Au-delà des fuites urinaires, un périnée tonique peut avoir une incidence sur la qualité et la fluidité des rapports sexuels. En effet, certaines femmes souffrent de douleurs lors des rapports à cause d’un périnée trop contracté, alors que des muscles toniques, mais détendus augmentent les sensations durant l’acte. Étiré et comprimé lors de l’accouchement, le périnée peut également être musclé en amont afin d’éviter tout déchirement pendant un accouchement. Effectivement, un périnée musclé peut être contracté et relâché sur commande. Pour prendre soin de votre périnée au quotidien, démarrez votre journée avec une petite marche afin d’activer tranquillement votre corps. Vous pouvez également pratiquer une séance de yoga spécial périnée, vous trouverez de nombreuses vidéos sur YouTube.

- Publicité -

- Publicité -