Lutte contre les virus : l’efficacité remarquable de certaines huiles essentielles

Lutte contre les virus : l’efficacité remarquable de certaines huiles essentielles

Publié le 15 janvier 2016 à 14:59

Certaines huiles essentielles possèdent des propriétés antivirales puissantes et sont d’ailleurs reconnues comme l’un des remèdes les efficaces dans ce domaine en médecine douce. Zoom sur ces huiles essentielles au pouvoir virucide incontesté.

- Publicité -

Remarquables contre les infections virales

On sait aujourd’hui que certaines huiles essentielles sont un des remèdes les efficaces pour lutter contre les infections virales.

Ces huiles essentielles peuvent être utilisées seules ou encore en association ce qui améliore leur performance contre les virus.

Par ailleurs, la plupart des huiles essentielles antivirales combinent d’autres actions intéressantes comme la stimulation immunitaire ou un effet anti-inflammatoire. Beaucoup d’entre elles sont également antibactériennes, ce qui est particulièrement intéressant parce que les surinfections bactériennes sont une des complications les plus fréquentes des infections virales.

Un pouvoir antiviral reconnu

Actuellement, les huiles essentielles sont étudiées dans de nombreux centres de recherche du monde entier.

Certains domaines intéressent particulièrement les chercheurs :

  • un centre de recherche en Australie a notamment mesuré l’activité virucide de l’huile essentielle de Tea-tree sur le virus H1N1, avec des résultats prometteurs.
  • des études ont été menées sur l’action de l’huile essentielle de Menthe poivrée sur le virus de l’herpès.
  • d’autres recherches sont en cours sur les coronavirus, le virus de la mononucléose et le virus de l’hépatite B.
  • des scientifiques étudient également l’action de l’huile essentielle de la Cannelle de Ceylan sur le Mycobactérium de la tuberculose (bacille de Koch) et les effets de l’huile essentielle d’Eucalyptus sur le papillomavirus.

Quelles sont les principales huiles essentielles antivirales ?

Plusieurs huiles essentielles possèdent une activité virucide reconnue, qui s’accompagne souvent d’autres propriétés (antibactériennes, anti-inflammatoires ou encore immunostimulantes) qui accentuent les bénéfices de ces huiles. Voici une liste non exhaustive des huiles essentielles antivirales les plus connues :

  • Ravintsara : également immunostimulante et antibactérienne.
  • Cannelle: également antibactérienne.
  • Citron : également antibactérienne.
  • Eucalyptus radié : également immunostimulante, antibactérienne et anti-inflammatoire.
  • Giroflier : également immunostimulante, antibactérienne et anti-inflammatoire.
  • Laurier noble : également antibactérienne et anti-inflammatoire.
  • Lavande aspic : également immunostimulante, antibactérienne et anti-inflammatoire.
  • Niaouli : également antibactérienne et anti-inflammatoire.
  • Tea-tree : également anti-inflammatoire, immunostimulante et antibactérienne.
  • Menthe poivrée : également anti-inflammatoire et antibactérienne.
  • Origan compact : également antibactérienne.
  • Thym à thujanol et à thymol : également antibactérienne et immunostimulante.
  • Romarin officinal : essentiellement pour les affections ORL.

Les huiles essentielles peuvent être utilisées de différentes façons

Il existe plusieurs possibilités pour l’utilisation de ces huiles essentielles antivirales.

En diffusion

On met quelques gouttes à diffuser plusieurs fois par jour (par cycle de 20 minutes) dans la chambre d’un malade ou dans la maison en cas d’épidémie.

Il est ainsi possible d’utiliser l’huile essentielle d’Eucalyptus radié par exemple pour repousser les épidémies hivernales.

On peut également diffuser plusieurs huiles essentielles ensemble pour augmenter l’efficacité : 1 goutte d’huile essentielle d’Eucalyptus radié + 1 goutte d’huile essentielle de Romarin officinal + 1 goutte de Citron + 1 goutte de Tea-tree.

En massages

En cas d’infection virale de type rougeole, rubéole, varicelle, il est possible de préparer une solution naturelle à appliquer 2 à 3 fois par jour sur les boutons les plus inflammés avec 20 gouttes d’huile essentielle de Tea-tree + 20 gouttes d’huile essentielle de Lavande fine + 20 gouttes d’huile essentielle de Laurier noble dans un flacon de 30 ml d’huile végétale d’Amande douce.

Attention, cette préparation est contre-indiquée chez les femmes enceintes ou allaitantes, chez les enfants de moins de 7 ans et chez les personnes épileptiques.

En cas d’infection virale de type rhinite, sinusite, bronchite…

On prépare une solution avec 20 gouttes d’huile essentielle d’Eucalyptus radié + 20 gouttes d’huile essentielle de Tea-tree + 10 gouttes de Menthe poivrée + 10 gouttes de Niaouli dans un flacon de 30 ml d’huile végétale de Macadamia.

On applique ensuite cette solution sur le haut du thorax 2 à 3 fois par jour.

Attention, cette préparation est contre-indiquée chez les femmes enceintes ou allaitantes, chez les enfants de moins de 7 ans et chez les personnes asthmatiques ou épileptiques.

- Publicité -