Les huiles essentielles contre les premiers symptômes de la grippe

Les huiles essentielles contre les premiers symptômes de la grippe

Publié le 08 janvier 2016 à 14:27

Courbatures, fièvre… vous ressentez les premiers signes de la grippe ? Pour vous aider à guérir rapidement, ayez le réflexe « huiles essentielles », car certaines sont remarquablement efficaces sur des virus comme la grippe.

- Publicité -

Des huiles essentielles antivirales à privilégier

En aromathérapie, les huiles essentielles qui contiennent un alcool terpénique (linalol, thujanol…) associé à un oxyde (comme le 1,8 cinéole) sont réputées pour avoir un pouvoir antiviral remarquable.

La grippe étant un virus, on utilisera donc ce type d’huile essentielle en priorité dès l’apparition des premiers symptômes.

Parmi ces huiles essentielles, les plus connues sont le Ravintsara, le Niaouli, l’Eucalyptus radié et le Romarin-1,8 cinéole

En pratique

Il suffit de choisir l’une de ces huiles essentielles et d’en prendre 1 goutte 3 fois par jour par voie orale (sur un comprimé neutre, de la mie de pain, un peu de sucre ou du miel).

Précautions d’emploi

Attention toutefois car les huiles essentielles de Ravintsara et de Niaouli ne peuvent pas être utilisées avant 7 ans, et les huiles essentielles d’Eucalyptus radié et de Romarin-1,8 cinéole pas avant 12 ans.

De même, toutes ces huiles essentielles sont déconseillées chez la femme enceinte ou allaitante et chez les personnes épileptiques.

Des huiles essentielles anti-infectieuses puissantes en complément

Parallèlement à ces huiles essentielles antivirales, certaines huiles essentielles qui contiennent des phénols sont de puissants anti-infectieux à spectre large (c’est-à-dire capables de tuer un très grand nombre de germes).

Comme, il n’est pas rare d’avoir une surinfection bactérienne lorsqu’on a la grippe, ces huiles essentielles complèteront donc idéalement les huiles essentielles antivirales.

Parmi ces huiles, on choisira celles qui sont le plus efficaces sur la sphère ORL comme l’Origan, le Giroflier et le thym à thymol

En pratique

Il suffit de choisir l’une de ces huiles essentielles et d’en prendre 1 goutte par jour par voie orale (sur un comprimé neutre, de la mie de pain, un peu de sucre ou du miel).

Précautions d’emploi

Ces huiles essentielles phénolées sont toxiques pour le foie, il faut donc toujours les prendre en association avec une huile essentielle contenant du 1,8-cinéole, ce qui ne pose aucun problème dans notre cas puisque quelle que soit l’huile essentielle antivirale que vous aurez choisi ci-dessus (Ravintsara, Niaouli, Eucalyptus radié ou Romarin 1,8-cinéole) elles contiennent toutes ce composé dans leur formule.

Par ailleurs, ces huiles essentielles étant très puissantes, elles ne peuvent être utilisées que chez l’adulte, tout en étant contre-indiquées chez les femmes enceintes ou allaitantes et chez les personnes épileptiques.

- Publicité -