Mycose des pieds : comment la traiter ?

Mycose des pieds : comment la traiter ?

Publié le 07 août 2022 à 14:22

Rougeurs, démangeaisons... La mycose des pieds peut être particulièrement désagréable.

Découvrez comment la traiter grâce à nos remèdes naturels !

Qu’est-ce qu’une mycose ?

 Une mycose est une infection fongique due à des champignons microscopiques. Également appelée « pied d’athlète », la mycose des pieds est sans gravité, à condition d’être soignée rapidement. L’humidité, la chaleur et la transpiration que subissent vos pieds enfermés dans des chaussures toute la journée est un terrain propice au développement d’une mycose, qui peut être parfois douloureuse. Cette infection courante se manifeste entre les orteils, généralement entre le 4ème et le 5ème orteil, avant de s’étendre éventuellement aux autres orteils, et ce, jusqu’à la plante des pieds. Rougeurs, démangeaisons, peau squameuse, elle peut également entraîner une dyshidrose, un type d’eczéma à petites cloques qui s’attaquent essentiellement aux pieds et aux mains. Une odeur désagréable liée à la macération de la peau peut également être un indicateur d’une mycose des pieds. Dans des cas plus rares, la mycose peut également s’attaquer à l’ongle, généralement le gros orteil, et peut entraîner une perte de ce dernier au bout de plusieurs mois, si vous n’en prenez pas soin.

Pourquoi attrapons-nous une mycose des pieds ?

Les champignons peuvent être virulents et profilèrent dans un environnement humide et chaud. C’est pourquoi, nos pieds enfermés dans des chaussettes et des chaussures fermées toute la journée représente un terrain particulièrement fertile pour ces microorganismes. Poser vos pieds dans des endroits humides, chauds et fréquentés peut donc facilement mener à une mycose des pieds, comme les vestiaires, les salles de sport, les abords de piscine, etc. De plus, ces champignons sont contagieux, il suffit donc de ne pas porter de tongs à la piscine municipale ou dans les sanitaires de camping pour se retrouver avec des champignons. Le facteur génétique est également à prendre en compte, en effet, certaines personnes n’auront jamais de mycose alors que d’autres peuvent en faire les frais plusieurs fois par an. Certains facteurs émotionnels ou physiologiques peuvent également favoriser la mycose, comme une maladie (cancer, sida, diabète), ou encore une fragilité liée à un divorce, un deuil ou une dépression. Les bactéries proliférant généralement plus rapidement chez les sujets dits sensibles.

Comment éviter d’attraper une mycose des pieds ?

Le meilleur moyen de ne pas souffrir d’une mycose reste encore d’éviter d’attraper des champignons au niveau des pieds. Voici donc quelques réflexes simples à adopter :

  • porter des tongs ou des sandales à la piscine, aux sanitaires, à la salle de sport ou à la sortie de la douche ;
  • ne pas utiliser les chaussures ou chaussettes d’autres personnes ;
  • éviter de porter les mêmes chaussettes et chaussures deux jours d’affilée ;
  • se laver les pieds avec un savon au pH neutre ;
  • bien se sécher entre les doigts de pieds après la douche ;
  • privilégier les chaussettes en coton ;
  • préférer les chaussures en cuir et les baskets aérées aux chaussures synthétiques ;
  • éviter de porter des chaussures trop serrées ;
  • laver régulièrement les serviettes et tapis de bain ;
  • éviter les hammams, saunas et autres jacuzzis qui sont des nids à champignons ;
  • ...

Comment traiter la mycose des pieds de façon naturelle ?

Le traitement de la mycose des pieds peut être long et fastidieux, mais il reste indispensable, car les récidives sont fréquentes. Vous pouvez évidemment utiliser une pommade antifongique ou antimycosique, mais il existe également des remèdes naturels :

  • Le bicarbonate de soude – antiseptique, alcalin et antifongique, le bicarbonate de soude empêche la prolifération des microchampignons responsables de la mycose des pieds. Dans une bassine, versez 1 litre d’eau tiède mélangé à 4 cuillères à soupe de bicarbonate de soude et faites tremper le pied concerné par la mycose pendant 15 minutes. Renouvelez l’opération chaque soir. Vous pouvez également en profiter pour saupoudrer du bicarbonate sur vos pieds avant d’enfiler vos chaussettes, de cette façon, il absorbera l’excès d’humidité de vos pieds ;
  • Les huiles essentielles – de nombreuses HE possèdent des vertus antifongiques, qui vont stopper le développement de la mycose des pieds. Diluez quelques gouttes d’huile essentielle d’arbre à thé, de cannelle, de géranium rosat, de lavande, de cèdre de l’atlas ou de palmarosa dans un peu d’huile végétale (amande douce, neem, nigelle, chanvre...) et massez la zone infectée avec le mélange ;
  • L’huile d’argousier – à consommer par voie buccale où en application cutanée, l’argousier aide à vaincre la mycose des pieds. Déposez 1 à 2 gouttes sur la zone à traiter trois fois par jour et massez la peau ou intégrez 5 gouttes d’huile d’argousier à votre alimentation, et ce, trois par jour, en guise de complément alimentaire ;
  • La bardane – cette plante permet de combattre les infections de l’intérieur sous la forme de compléments alimentaires. Dans le cadre d’une mycose des pieds, vous pouvez également l’appliquer directement sur la zone à traiter, sous la forme d’une teinture mère ;
  • L’extrait de pépins de pamplemousse – antibactérien et antifongique, il agit sur plus de 100 souches de champignons différents et est donc idéal pour traiter la mycose des pieds. Vous pouvez en verser quelques gouttes directement sur la zone à traiter, le mélanger à votre crème pour les pieds ou encore ajouter 20 d’extrait de pépins de pamplemousse dans l’eau de rinçage de vos chaussettes à chaque lavage !