| | | Témoignage : J'ai arrêté de fumer grâce à l’hypnose

Témoignage : J'ai arrêté de fumer grâce à l’hypnose

Depuis plus de 4 ans, et plus exactement depuis le 4 mai 2010 (jamais elle n’oubliera la date), Caroline n’a pas fumé une cigarette, et cela grâce à l’hypnose : une formidable réussite.

Pourquoi avoir choisi l’hypnose ?

Parce que j’avais déjà essayé plusieurs autres méthodes qui n’avaient pas marché :

  • J’avais commencé par essayer seule : sans aide, c’était vraiment trop difficile.
  • Puis j’ai essayé avec des patchs nicotiniques : seulement avec les patchs, on n’a pas le droit de craquer, on ne peut pas prendre une cigarette si vraiment on ne tient pas, je me sentais prisonnière de ces patchs. Du coup, ça n’a pas marché non plus.
  • L’acupuncture : ça aurait sans doute pu marcher, mais je n’étais peut-être pas assez décidée à ce moment-là.

Tu connaissais déjà l’hypnose ?

Non, j’en avais juste entendu parler, mais je ne connaissais pas ce qu’était exactement.

Qui t’a conseillé cette méthode ?

La première fois j’ai vu un article dans un magasine féminin.

Puis, la maman d’une de mes amies m’a parlé d’une personne qui pratiquait cette méthode à Nantes. Je suis allée sur son site internet où il explique très clairement sa méthode.

Je l’ai ensuite contacté et il m’a fixé un rendez-vous un mois plus tard en m’expliquant qu’il y avait un protocole à suivre avant de le voir : mettre tous mes mégots dans un pot de confiture que je devais apporter lors de mon rendez-vous.

Il m’a également préconisé de parcourir son site avant de venir.

Comment cela s’est-il passé ?

Miche Guérin a commencé par me rappeler les méfaits du tabac.

On a ensuite discuté pendant une heure durant laquelle il m’a distillé différents conseils pour éviter une nouvelle addiction : en effet, lorsqu’on arrête le tabac, on risque de tomber dans une autre addiction.

Nous avons notamment évoqué les risques d’addictions alimentaires qui pouvaient survenir à l’arrêt du tabac, avec le chocolat par exemple, ce qui a d’ailleurs été mon point faible.

Il m’a conseillé de faire du sport pour me changer les idées et pour me purifier.

Il m’a également donné une super astuce : l’utilisation d’un spray buccal à la menthe (type Fluocaril®) et/ou d’un inhalateur nasal (type Vicks), à utiliser dès qu’on a envie de fumer. En ce qui me concerne j’ai beaucoup utilisé l’inhalateur nasal dès que j’avais envie de fumer. Ca m’a beaucoup aidé les premiers temps.

Ce qui est très important, c’est la volonté : quand on a vraiment envie de fumer il faut avoir la volonté d’utiliser l’inhalateur ou le spray. Ca peut paraître tout simple d’utiliser un spray à chaque envie de fumer, mais en fait, ce n’est pas si facile que ça de choisir l’inhalateur ou le spray au lieu de la cigarette et de se forcer à oublier l’idée de fumer instantanément après la pulvérisation ou l’inhalation. La volonté, je le répète, est capitale.

En deuxième partie de séance, nous avons changé de pièce, Michel Guérin m’a installé dans un fauteuil confortable : il m’a fait regardé une affiche avec une spirale noire et blanche (un dessin hypnotique) qui m’a fait rentrer en état d’hypnose éveillée. Mon cerveau s’est ouvert à l’écoute et à la détente.

J’ai fermé les yeux, il m’a parlé doucement afin que je rentre en état de relaxation : il m’a dit que j’étais forte, que je pouvais résister à l’envie de fumer, que la cigarette ne passerait plus par moi, et tout cela en me faisant serrer les poings (pour montrer que j’étais volontaire).

Pour moi, je crois que le point essentiel qui m’a vraiment aidé pour l’arrêt du tabac, a été le fait qu’il m’a fait sentir en alternance une odeur de menthe puis l’odeur de mon pot de confiture plein de mes mégots de cigarettes, tout au long de la séance. Je crois que j’ai été dégoûtée à vie de cette odeur de tabac froid.

A la fin de la séance, Michel Guérin m’a fait sortir de mon état d’hypnose éveillée petit à petit.

J’ai laissé mon paquet de cigarettes et mon briquet dans un grand vase prévu à cet effet dans la salle (le vase était déjà largement rempli d’autres paquets de cigarettes et briquets).

Y-avait-il des médicaments à prendre après la séance ?

Oui, il m’a fortement conseillé de prendre de la vitamine C naturelle (acerola), qui entraîne drainage et élimination de la nicotine.

La posologie varie d’une personne à une autre, en ce qui me concerne, j’ai pris 6 comprimés à 500 mg par jour pendant un mois.

Il m’a bien précisé que la vitamine C naturelle n’entraîne pas d’excitation comme pourrait le faire la vitamine C chimique.

Combien t’a coûté la séance ?

La séance, qui a bien duré 1h30, m’a coûté 80 €.

Plusieurs rendez-vous sont-ils nécessaires ?

Non, une seule séance a suffit pour moi.

As-tu encore envie de fumer de temps en  temps ?

Non, quasiment jamais, et le peu de fois où j’ai eu envie de fumer, j’ai repensé à l’odeur de tabac froid du pot de confiture, et l’envie passe instantanément.

Ta vie a-t-elle changé ?

En conclusion, je dirais que ma vie était réglée par rapport à l’heure à laquelle je devais fumer une cigarette, en fait ma journée était totalement gérée en fonction des cigarettes. Maintenant, je me sens libre, et c’est formidable.

Aujourd’hui, au bout de 4 ans, je ressens une totale indifférence face à la cigarette. Tout le monde peut fumer devant moi, l’odeur de la cigarette ne me gêne pas du tout, et je dirais même que je l’apprécie toujours, mais sans en avoir envie.

Penses-tu que c’est adapté à tout le monde ?

Oui, il faut, par contre, être totalement décidé à arrêter le tabac. La volonté, toujours la volonté.



  1. 1 0

    Pierre 29 avril 2016 à 00h35

    J'ai consulté ce monsieur, et son discours comme sa méthode m'ont laissés plus que dubitatifs - pour rester courtois.


A découvrir sur le mag

Vous êtes plutôt du genre à vous poser beaucoup de questions sur votre vie, votre relation aux autres? Apprendre à mieux connaître ses traits de caractère comme la superstition ou apprendre à mieux gérer son stress en période d’examens est en effet souvent la clé pour une vie heureuse et épanouie. Parce que le bien-être passe avant tout par l’esprit, nos articles cherchent à vous apporter des réponses à vos dilemmes du quotidien. Que ce soit des questions d’amour, sur vous-mêmes ou sur la vie en général, trouvez vos réponses avec par exemple un test sur le bonheur et apprenez à mieux vous connaître!