| | | Le rôle des vitamines : la vitamine C

Le rôle des vitamines : la vitamine C

Très différentes des unes des autres, les vitamines ont chacune leur constitution propre, leur activité spécifique et leurs sources. La vitamine C est sans doute la plus connue est la plus recherchée pour ses nombreux rôles dans l'organisme.

1. Carte d’identité de la vitamine C

La vitamine C ou acide ascorbique, ne peut être synthétisée par l’organisme et doit être puisée chaque jour dans l’alimentation. Le besoin quotidien de vitamine C est relativement élevé par rapport aux autres vitamines : entre 100 et 110 mg

Une vitamine très fragile

Dans les aliments, c’est la plus fragile des vitamines, elle peut être détruite par l’air, la lumière et la chaleur. La vitamine C est hydrosoluble c'est à dire qu'elle est soluble dans l'eau. L'aliment qui en contient doit être le moins possible en contact avec un liquide (trempage, cuisson...). On compte en moyenne 50% de perte de vitamine C pour une cuisson à l'eau.

Son rôle dans l’organisme

  • Elle intervient dans la croissance et dans la bonne utilisation de la plupart des éléments nutritifs. La vitamine C participe activement à tous les échanges biologiques de notre organisme et permet à notre métabolisme d’utiliser les autres vitamines et les oligo-éléments nécessaires au maintien de notre bonne santé. Elle augmente notamment l’assimilation du calcium et du fer.
  • Elle intervient dans la fabrication du collagène, une protéine essentielle à la formation du tissu conjonctif de la peau, des muscles et des os.
  • Elle améliore la microcirculation cutanée, donnant beaucoup d'éclat au visage. Elle atténue significativement les rides et les taches brunes de la peau. La vitamine C protège aussi la peau des dommages causés par les UV
  • Elle a un effet antioxydant c’est à dire qu’elle neutralise l’effet des radicaux libres responsables du vieillissement prématuré des cellules.
  • Elle est anti-infectieuse car elle permet aux globules blancs de combattre les bactéries.
  • Elle participe à la formation de globules rouges et de l’hémoglobine.
  • Elle augmente, dans l’intestin, l’absorption du fer contenu dans les aliments d’origine végétale
  • Elle active la cicatrisation. La vitamine C favorise le processus de guérison des plaies, des brûlures de suite de chirurgie, mais aussi de pathologies plus graves.

Bon à savoir : En cas de baisse de régime, une cure de vitamine C pendant une dizaine de jours aide à retrouver son dynamisme en agissant comme un véritable coup de fouet. Attention cependant à ne pas dépasser 1000 mg sous forme de complément alimentaire sinon vous risquez de voir apparaître des troubles comme la diarrhées et les calcules rénaux !



Réagissez

  1. Inscrivez-vous au club et tentez de gagner des cadeaux avec vos commentaires

     

    Entrer dans le Club - Se connecter



A lire sur Bien manger

A découvrir sur le mag