La vitamine K, indispensable et trop souvent oubliée

La vitamine K, indispensable et trop souvent oubliée

Publié le 03 septembre 2014 à 14:32

Dans l'univers des vitamines, il y en a une que l'on ne cite pas souvent, c'est la vitamine K. Pourtant, elle est fondamentale au bon fonctionnement de notre organisme.

Dans le monde des vitamines, on connaît surtout la vitamine C à mettre au menu au quotidien pour son effet antioxydant et son action contre les microbes, la vitamine A essentielle à la vision et aux os, la vitamine D essentielle à l’absorption et à l’utilisation du calcium,  ou encore la grande famille des vitamines B aux multiples fonctions. Dans cette univers, il y a une vitamine dont on parle trop peu : c’est la vitamine K.

La vitamine K, késako ?

Cette substance principalement captée par l’intestin (c’est à dire les micro-organismes qui se développent dans l’intestin) est stockée dans le foie.

Il existe 3 formes de vitamines K :

  • La vitamine K1 qui provient des végétaux comme les asperges, les brocolis (et les choux en général), toutes les salades vertes, les épinards, les carottes, le céleri, l’abricot, le raisin, la poire, la prune, le miso, l’huile d’olive, de colza....Elle est absorbée par l'intestin grêle.
  • La vitamine K2 est quant à elle synthétisée par la flore intestinale. Elle est absorbée au niveau du côlon et de l’intestin grêle.
  • La vitamine K3 est la forme synthétique de la vitamine K.

Pourquoi le corps a-t-il besoin de vitamine K ?

La vitamine K est utile à l’organisme et à ses fonctions.

  • Elle joue un rôle important dans la prévention des maladies cardio-vasculaires. Cette vitamine liposoluble est un composant essentiel du processus de la coagulation du sang. Selon des études sur les personnes âgées, elle serait également efficace contre la calcification des artères, l’une des principales causes de maladies cardiovasculaires.
  • Elle est essentielle au maintien de la densité osseuse. Des études cliniques poussées, notamment sur les femmes ménopausées (Etude Knapen), ont révélé l’importance de la vitamine K sur la solidité des os et par conséquent sur le phénomène de l’ostéoporose.

Quand mon corps a-t-il davantage besoin de vitamine K ?

Si je suis enceinte

La vitamine K est bonne pour moi et pour mon bébé. Elle nous protège tous les deux des risques d’hémorragie au moment de la naissance. Comme mon bébé est gourmand en calcium, je fais en sorte de bien le fixer grâce à un apport en vitamine D et K. Cela permettra de préserver mes os et mes dents qui peuvent être fragilisés par ma grossesse.

Si je viens d’avoir un bébé

Dans ce cas, je ne dois pas pas m'étonner que mon enfant reçoive une supplémentation en vitamine K. En effet, la flore intestinale du nouveau-né n’etant pas opérationnelle, les médecins lui donnent un coup de pouce nécessaire pour éviter tout risque hémorragique en début de vie.

Si je suis ménopausée

Les modifications hormonales de cette période de transition a une action directe sur la calcification osseuse. La vitamine K1 permettrait de freiner ce processus.

Si je suis âgée

Une fois la soixantaine atteinte, homme et femme doivent se préoccuper de leur capital osseux. En aidant le calcium à se fixer sur vos os, votre squelette sera plus solide et moins sujet aux fractures.

Si je prends certains médicaments

En effet, les médicaments comme les antibiotiques, les corticoïdes ou encore les laxatifs peuvent perturber votre capacité d’absorption et de synthétisation de la vitamine K.

Si je souffre de troubles digestifs ou hépatiques

Des troubles tels que des diarrhées chroniques, la Maladie de Crohn, les maladies du foie... peuvent entrainer une défaillance en vitamine K

Mises en garde

Attention : dans certains cas vous ne devez pas prendre de vitamine K, notamment si vous êtes sous anticoagulants. Il est indispensable de consulter un médecin avant toute supplémentation.

Comment prendre la vitamine K ?

  • En mangeant des aliments riches en vitamine K
  • Sous forme de solution huileuse ou de gélules (demandez conseil à votre pharmacien)

Sources :

Vitamine K, bienfaits et mode d’emploi – La vitamine à ne pas oublier ! Editions Médicis / Bien manger pour bien vivre – Lisa Hark & Darwin Deen – Pearson Pratique

- Publicité -

- Publicité -