Nos astuces pour lutter contre la procrastination

Nos astuces pour lutter contre la procrastination

Publié le 09 novembre 2020 à 14:52

Nous avons tous une tendance à la procrastination, qui est l’habitude chronique de remettre les choses à plus tard. Mais pourquoi faisons-nous cela ? Et comment lutter contre la procrastination ? Retrouvez nos astuces...

- Publicité -

Procrastination : qu’est-ce que c’est et pourquoi le faisons-nous ?

Nous avons tous, à un moment ou à un autre, envie de remettre à demain les tâches désagréables du jour. C’est à ce moment-là que nous procrastinons. Il s’agit d’un terme de psychologie. Le principe n’est pas de préférer ne rien faire, ce qui s’apparenterait plus à de la flemme qu’à de la procrastination; il s’agit là plutôt d’effectuer des tâches secondaires, moins importantes et moins urgentes, plutôt que des tâches de premier plan.

Certaines études mettent en corrélation la procrastination avec des troubles du comportement tels que l’anxiété, le perfectionnisme ou encore une faible estime de soi. Ce comportement peut donc être causé par la peur d’échouer, de ne pas assez bien faire ou encore la conviction que « à quoi bon le faire puisque je ne vais pas y arriver ? ». Les conséquences peuvent être dramatiques, en effet, en plus du stress généré par un retard directement lié au fait de repousser ces tâches, le sujet peut subir des problèmes au sein de son travail si une mission n’est pas remplie à temps, sans compter le sentiment de culpabilité constante qui va de pair avec la procrastination. Car bien sûr, il ne s’agit pas là d’un simple « je-m’en-foutisme », donc vous avez bien conscience que vous repoussez sans cesse des tâches importantes et vous ne le vivez pas bien.

Lutter contre la procrastination : nos astuces

Heureusement, il existe plusieurs astuces pour vous aider à lutter contre la procrastination. Il faut 21 jours à votre cerveau pour enregistrer de nouveaux réflexes et donc en oublier d’autres. Si vous appliquez ces astuces de manière régulière, ne plus repousser les tâches urgentes à demain deviendra donc une nouvelle habitude et vous pourrez retrouver une bonne organisation et une certaine sérénité au quotidien. Attention tout de même à ne pas repousser la mise en place de ces astuces !

Inspirez-vous

Vous avez certainement des personnes dans votre entourage qui ne sont jamais sujettes à la procrastination, inspirez-vous d’elles. Que ce soit au travail ou à la maison, regardez comment ces personnes organisent leur quotidien et prenez-en de la graine. S’il s’agit d’une personne proche, n’hésitez pas à échanger avec elle afin de mettre le doigt sur ce qu’elle fait et que vous ne faites pas, ou bien l’inverse. Peut-être que vous pourrez en tirer de précieux conseils ! Il ne s’agit pas de copier tout ce que cette personne fait mais de vous en inspirer en adaptant son fonctionnement à votre personnalité.

Déterminez la cause de votre procrastination

Il existe plusieurs causes possibles à la procrastination, trouvez la vôtre afin de pouvoir la régler, voici une liste non-exhaustive de causes diverses et variées :

  • le perfectionnisme, la peur de l’échec et du jugement des autres ;
  • la peur des défis difficiles ;
  • la peur d’être dépassé ;
  • la provocation et le besoin d’attention ;
  • le besoin de crise, l’addiction à l’adrénaline que procure le travail dans l’urgence ;
  • la mauvaise gestion de votre planning ;
  • le manque d’intérêt pour les tâches à accomplir...

Fouillez dans votre passé

Il y a certainement des moments ou des périodes de votre vie où vous arriviez à accomplir les tâches souhaitées dans un temps donné. Regardez alors ce qui se passait à ce moment-là dans votre vie et dans votre tête. Est-ce qu’il s’agissait de tâches équivalentes ? Étiez-vous plus en forme ? Plus heureux/se ? Ainsi, vous pourrez plus facilement mettre le doigt sur ce qui vous pousse à procrastiner sans cesse.

Faites le tri

Choisir de repousser le ménage de votre appartement à demain car vous recevez des invités et que vous préférez que ce soit bien propre à ce moment-là n’est pas forcément à ranger dans la catégorie « procrastination ». Il s’agit là tout simplement d’un choix délibéré et raisonné de votre part. Cherchez donc dans quels cas de figure vous repoussez alors que vous ne devriez pas. Dans votre travail, si vous n’avez aucun mal à accomplir certaines tâches mais que vous repoussez toujours les mêmes choses, peut-être que vous manquez tout simplement d’intérêt pour cette mission, ce client ou ces tâches précises. Peut-être pourriez-vous en discuter avec des collègues qui aimeraient gérer ce client à votre place ou déléguer si vous en avez la possibilité.

Prenez de nouvelles habitudes

Si les tâches que vous repoussez sont toujours les mêmes, essayez de les effectuer dans un environnement plus positif, avec de la musique par exemple, ou en tout début de journée ou de semaine. C’est souvent lorsque l’on se lève que nous avons la plus grande motivation, commencez donc la journée par une ou plusieurs tâches pénibles. Vous serez tellement heureux de voir cette ligne rayée dans votre check-list de bon matin que cela va vous booster pour le reste de la journée.

Soyez indulgent

Arrêtez de vous mettre la pression ! Facile à dire, c’est sûr. La procrastination est un concept compliqué et que l’on s’inflige à soi-même. Si c’est parce que vous avez peur d’échouer, rappelez-vous simplement un moment de votre vie où vous avez ressenti la même chose mais que vous avez réussi quand même. Vous pouvez même faire une liste des accomplissements dont vous êtes fier, qu’ils soient personnels ou professionnels. Cela vous encouragera à avancer, à avoir moins peur et plus confiance en vous !

- Publicité -

- Publicité -