Lagom : tout savoir sur le bien-être à la suédoise

Lagom : tout savoir sur le bien-être à la suédoise

Publié le 25 janvier 2022 à 13:28

Nous avons tous succombé à la tendance danoise du Hygge, qui nous a convaincus de l’importance de prendre du temps pour soi, il y a déjà quelques années.

Découvrez aujourd’hui le Lagom, un art de vivre à la suédoise qui rendrait heureux...

Lagom : qu’est-ce que c’est ?

Prononcé « LAR-GOM », le terme Lagom définit un art de vivre suédois. Inspirée du minimalisme, cette philosophie nous permet de vivre de manière plus écologique et plus modeste en se satisfaisant de ce que nous avons déjà plutôt que de souhaiter toujours plus de choses. L’équilibre, la modération et la conscience collective sont les principales fondations du Lagom, qui inspire plus de sérénité et moins de consommation. Si vous savez déjà que le bonheur ne se trouve pas dans les choses que l’on possède, mais plutôt dans le bien-être du corps et de l’esprit, le Lagom risque de vous plaire ! En pleine époque particulière, les modes de consommation évoluent et les prises de conscience se multiplient. Si le mot Lagom est difficile à traduire tel quel en français, il se rapproche de l’idée de « quantité suffisante », ni trop, ni trop peu en somme.

Slow life et Lagom, comment adopter cette nouvelle philosophie ?

Selon les principes du minimalisme, dont s’inspire essentiellement le mouvement Lagom, le superflu, le « trop », est instigateur d’un stress non-nécessaire que l’on s’inflige soi-même. En résumé, à vous entourer de ce dont vous n’avez pas besoin ou qui ne vous apporte pas de joie, vous encombrez votre esprit, vous ne savez plus ce que vous aimez réellement et vous risquez de ne plus savoir être heureux... Une bien triste histoire ! Mais rassurez-vous, le Lagom est là pour vous aider et vous faire du bien. Une vie plus simple, remplie de petits moments de bonheur... Voici la promesse de cet art de vivre.

Comment appliquer le concept Lagom au quotidien ?

Dans un monde ultra connecté qui nous stimule et nous pousse à la consommation en permanence, il n’est pas toujours facile d’aller à contre-courant. Pourtant, c’est l’opportunité que nous offre la philosophie Lagom. Moins, mais mieux, des achats réfléchis, à forte valeur ajoutée, responsables... De quoi satisfaire pleinement les nouvelles envies des Français en matière de consommation. Oui, mais pas seulement. Ce concept ne se limite pas à notre façon de consommer, il existe donc de nombreux petits et grands changements à apporter à votre vie, qu’il s’agisse de votre garde-robe, de votre frigo, de votre décoration, et même de votre vie professionnelle !

Bien manger à la sauce Lagom

Vous vous en doutez, adoptez une philosophie de vie minimaliste axée sur le bien-être signifie évidemment de bien s’alimenter. Pour une alimentation en ligne avec les principes du Lagom, on mange donc sain, bio et local. Mais au-delà de la qualité de l’alimentation en elle-même, il existe quelques principes de base à respecter quand on fait ses courses et que l’on cuisine à la sauce suédoise :

  • On mange à sa faim, c’est-à-dire, ni trop, ni trop peu. On ne se prive pas, mais on prête attention à la quantité d’aliments que l’on ingère. En effet, nous avons tendance à trop manger, sans réfléchir... ;
  • On prépare des plats simples à base d’aliments non-transformés et on évite donc les recettes trop élaborées qui demandent l’utilisation de nombreux appareils et équipements ;
  • On aborde la préparation des repas comme un moment de plaisir que l’on peut même partager. En effet, les Suédois pratiquent le « Fredagsmys », aka le « Cosy Friday ». Le vendredi soir, on cuisine en famille ou entre amis pour annoncer le démarrage du week-end !
  • On privilégie les produits bio, en vrac, locaux, voire les fruits et légumes issus de votre propre potager lorsque cela est possible.

Le dressing idéal selon le Lagom

On adopte la tendance minimaliste jusque dans son dressing avec des achats modérés et réfléchis. Finis les craquages et le shopping compulsif, on se concentre sur l’essentiel. Pour adopter un dressing digne de la philosophie Lagom, vous pouvez :

  • Trier votre dressing afin de retirer les pièces que vous ne portez pas, on vend ou on donne les vêtements, chaussures et accessoires en bon état et on recycle ceux qui sont tâchés ou abîmés ;
  • Vous concocter une « capsule wardrobe », autrement dit, une garde-robe compacte, composée de basiques de bonne qualité et indémodables comme un pull en cachemire, une chemise blanche, un jean à la coupe parfaite ou encore une paire de bottines en cuir noir qui vont avec tout !
  • Investir dans des pièces de qualité si vous vous apercevez que vous avez 3 vestes marron que vous ne portez jamais, mais que vous n’avez pas de blazer noir, un vrai basique ;
  • Choisir des marques éthiques, des circuits courts ou des vêtements d’occasion ;
  • Renoncer au « bling-bling » et à l’ostentatoire puisque la valeur matérielle des objets n’a pas vraiment sa place dans le Lagom.

Le Lagom dans la décoration

Comme pour le dressing, votre intérieur a certainement besoin d’un bon tri ! On retire donc tout ce qui n’a pas de fonction utile ou décorative. Plus rien ne doit traîner, on vend, on recycle, on donne ou on range dans des boîtes et dans des paniers. Conservez les pièces de qualité et mettez-les en valeur avec du vide... Eh oui, il vaut mieux avoir une belle lampe de designer qui trône seule sur un joli buffet plutôt qu’au milieu d’une multitude d’objets déco pas chers qui s’accumulent avec le temps et que vous ne voyez peut-être même plus. Privilégiez les matières naturelles et chaleureuses ainsi que les coloris doux et clairs pour une décoration épurée et chaleureuse qui invite à la détente et à la sérénité.

La philosophie Lagom au quotidien pour une Slow Life

L’essence même du Lagom réside dans la recherche d’équilibre. Et cela vaut également pour votre vie personnelle et professionnelle. Pour vivre heureux, il est essentiel d’accorder autant d’importance à vos moments personnels, qu’ils soient en famille, entre amis ou même seul, qu’à vos rendez-vous professionnels. On apprend donc à décrocher, on part du travail à des heures raisonnables pour pouvoir profiter de sa famille le soir et on coupe son téléphone professionnel le soir et les week-ends. De plus, au-delà de l’avantage évident de gagner en qualité de vie, une vie personnelle épanouie est le secret d’un travail plus productif et d’une vie professionnelle réussie !