Un nouvel étiquetage simplifié de la viande dès décembre prochain

Un nouvel étiquetage simplifié de la viande dès décembre prochain

Publié le 31 juillet 2014 à 09:17

Un nouvel étiquetage simplifié de la viande bovine et ovine rentrera en vigueur en décembre prochain. Le but : faciliter la vie du consommateur et relancer les ventes de viande.

- Publicité -

Un nouvel étiquetage simplifié de la viande bovine et ovine rentrera en vigueur en décembre prochain. Le but : faciliter la vie du consommateur et relancer les ventes de viande.

Un nouvel arrêté pour redynamiser la vente de viande en libre-service

 

Ce 30 juillet 2014, un nouvel arrêté a été publié par la DGCCRF (Direct La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) dans le but de revaloriser la viande auprès des consommateurs et de redynamiser les filières bovine et ovine. Il vise à réorienter les acheteurs vers les produits bruts trop souvent délaissés au profit des plats préparés.

Cet arrêté autorise la mise en place une nouvelle dénomination "plus générique" des pièces de viande (boeuf, veau, mouton et agneau) vendues en libre-service. Par exemple à la place d’araignée, poire, dessus de palette ou encore plat de nerveux de gîte-noix, on retrouvera uniquement la mention " steak*** ". Idem pour l’" escalope de veau** " que l’on retrouve actuellement sous des noms peu évocateurs de palette, la bavette de flanchet ou encore aiguillette baronne. L’idée est de parler la « langue du consommateur ».

3 informations essentielles pour le consommateur

 

Le but premier de ce nouvel étiquetage est d’informer au mieux la personne qui va déguster la viande. Pour faciliter le choix au rayon boucherie des supermarchés, les produits se verront attribuer 3 mentions spécifiques :

  • Le nom du morceau de viande
  • Sa qualité estimée représentée sous forme d’étoiles (de 1 à 3 étoiles)
  • Le mode de cuisson à préférer pour apprécier toutes les qualités du produit

Ce nouvel étiquetage des morceaux de viande apparaîtra dans les grandes et moyennes surfaces à partir de mi-décembre.

Photo © INTERBEV

A lire aussi

- Publicité -