Véritable danger pour les enfants et les animaux, la chenille processionnaire fait son retour

Véritable danger pour les enfants et les animaux, la chenille processionnaire fait son retour

Publié le 20 mars 2014 à 08:27

Dès la fin de l’hiver, les chenilles processionnaires font leur retour et se promènent à la queue-leu-leu sur les arbres et le sol ; mais attention, DANGER, ces chenilles si jolies et si amusantes sont de véritables insectes venimeux !

- Publicité -

Où trouve-t-on ces chenilles ?

La chenille processionnaire élit domicile dans les arbres, avec une prédilection pour les conifères (bien qu’il soit possible d’en trouver dans certains feuillus).

Ces chenilles se rencontrent essentiellement dans le Sud, mais elles sont présentes également dans d’autres coins de France (les régions de montagnes sont les seules épargnées).

A la fin de l’hiver, vers mars-avril, elles quittent leurs nids de soie tissés dans les arbres pour partir en procession, reliées les unes aux autres par un fil, afin de rejoindre un sol meuble pour pouvoir s’enterrer et se transformer en papillon de nuit.

Du venin dans leurs poils urticants

Le grand danger des chenilles processionnaires se situe dans les poils urticants qui recouvrent tout leur corps et qui contiennent une glande à venin.

Ces petits poils se détachent facilement, à l’approche d’un ennemi ou avec le vent, et peuvent entrer en contact avec la peau en déclenchant une réaction d’irritation violente : l’inflammation est vive, entraînant rougeur, brûlure et douleur au niveau de la peau et/ou des yeux.

La prévention : seule arme efficace

  • Tout d’abord, si vous voyez de gros nids tout cotonneux dans les arbres, et notamment les pins, éloignez-vous de cette zone, il s’agit probablement de nids de chenilles processionnaires !
  • N’essayez pas de détruire les nids vous-même, ni d’aller les voir de trop près.
  • Evitez les bois qui vous semblent infestés les jours de vent car les poils urticants peuvent être transportés dans l’air ambiant.
  • Prévenez votre mairie si vous découvrez une zone infestée. Certaines villes ont des plans de gestion liés à cette chenille.

- Publicité -