Interview : Oleassence, des soins aux huiles végétales miraculeuses

Interview : Oleassence, des soins aux huiles végétales miraculeuses

Publié le 15 mai 2015 à 10:00

Une marque de cosmétique naturelle qui divulguerait toutes ses formulations pour que vous puissiez les réaliser vous-même à la maison, cela parait fou. C’est pourtant ce que fait Christine Cuisiniez, pharmacienne et créatrice d’Oleassence en Luberon. Sur sa boutique, elle vend des sérums à base d’huiles végétales qui font des miracles sur la peau. Sur son blog, elle partage tout son savoir-faire avec ses lecteurs. On vous présente cette créatrice généreuse et pas comme les autres !

Difficile de définir Oleassence en Luberon, tant c’est un ovni dans le monde des cosmétiques… Oleassence, c’est d’abord une marque de sérums et fluides entièrement naturels, réalisés à base d’huiles végétales de qualité. Sur la boutique en ligne, on peut se procurer des sérums visage (peau mixte, couperose, peau sèche), un fluide vergeture, des fluides contre les cernes et poches sous les yeux ou encore pour les tâches brunes.  Au total, huit formules toutes prêtes sont proposées à l’achat. Mais Oleassence c’est aussi un blog sur lequel Christine Cuisiniez, la créatrice, partage toutes ses formules et vous répond gratuitement pour réaliser vos soins personnalisés. Mais pourquoi une marque divulguerait-elle tous ses secrets ? Entretien avec Christine, certainement l’une des créatrices les plus généreuses du monde de la cosmétique naturelle !

Vous avez une formation de pharmacienne, comment en êtes vous arrivée à créer Oleassence ?

Durant 30 ans, j’ai travaillé au marketing dans l’industrie pharmaceutique. En 2008, n’étant plus en phase, j’ai suivi une formation en PNL à Paris. Je souhaitais devenir coach. En m’appliquant ces méthodes de coaching, j’ai découvert ce que j’aimais : transmettre un savoir et faire. Mais aussi une passion pour la cosméto, spécialité découverte lors de ma fac de pharmacie. Pendant deux ans, j’ai travaillé sur tout ce qui concernait la cosmétique, et j’ai commencé à m’orienter vers le naturel en achetant des ingrédients aux Etats-Unis et en Allemagne, c’était moins courant en France à l’époque. Avec la cosmétique naturelle, j’ai eu des résultats extraordinaires. J’ai ouvert un espace à Bonnieux pour vendre des cosmétiques et faire des ateliers. J’ai vu entrer des personnes sceptiques, puis je les ai vu revenir, et cela a marché !

Pourquoi le naturel ?

J’étais une pharmacienne avec un profil très chimiste, je n’étais pas très sensibilisée au naturel. Au fil de mes recherches j’ai expérimenté des formules naturelles et je l’ai ai fait tester à ma famille. Par exemple, j’ai donné des fluides contre les vergetures à des jeunes filles complexées. J’ai vu ensuite venir leurs mamans…

Et pourtant, j’avais toujours entendu que l’on garde les vergetures à vie. Il existe pourtant des solutions naturelles !

Pourquoi y’a t’-il essentiellement des huiles végétales dans vos formules ?

La cosmétique traditionnelle contient de la paraffine, c’est du pétrole, et des silicones. Ces composants aux vertus occlusives permettent à la peau de garder son hydratation. Mais ce n’est pas un processus naturel, la peau ne travaille plus, elle perd l’habitude de créer du sébum et ne joue plus son rôle de barrière. Si on se sépare de ces crèmes traditionnelles, la peau se sent sèche et inconfortable, elle n’a plus l’habitude de travailler. Donc on en rajoute. A terme, la peau devient addict et s’abime.

Alors que les huiles végétales sont faites des mêmes acides gras que la peau, elle sait les reconnaître, sait les utiliser, et va pleinement jouer son rôle de protection.

Sur Oleassence, vous vendez des cosmétiques naturels, quelle est leur particularité ?

Les huiles végétales sont vivantes, cela s’oxyde et cela rancit. Si elles sont mal pressées, laissées à l’air libre, à la chaleur, à la lumière, elles se dégradent et perdent de leur qualité. Comme pour les fruits et légumes, il existe d’énormes différences entre les huiles commercialisées. Chez Oleassence, nous recherchons la qualité, nous travaillons avec un spécialiste des huiles végétales labélisées Nature et progrès, basé à Vierzon.

Comment se passe la fabrication de vos cosmétiques ?

Je ne me charge pas de la fabrication, j’ai juste mis au point les formules. Tout est créé de façon artisanale par ce même laboratoire à Vierzon.

Et l’aloe vera, vous n’en mettez pas dans vos sérums vendus sur la boutique. Ce n’est pas une bonne idée d’en utiliser ?

J’en propose dans les formules que je partage sur mon blog. Par exemple, pour les vergetures anciennes je conseille d’appliquer de l’aloe vera et de masser, avant de mettre le fluide spécial vergetures.

Avec tous vos conseils sur votre blog, les femmes peuvent réaliser leur propres cosmétiques naturels plutôt que de vous les commander, pourquoi cette volonté ?

Sur mon blog, je communique toutes mes formules et je réponds à toutes les questions. Cela me semble important que les femmes s’approprient les recettes et surtout, comprennent comment cela fonctionne.

Vous conseillez plein de formules et pourtant, il y a très peu de sérums prêts à l’emploi sur votre boutique en ligne, pourquoi ce choix ?

Depuis le début, mon but est de vendre des produits d’excellente qualité. Mais aussi d’aider les personnes à trouver des formules pour répondre à leurs problèmes de peau. Leur apprendre à s’approprier ce savoir-faire pour réaliser elles-mêmes leurs propres soins en fonction de leurs besoins. Je donne aussi des formations par internet aux particuliers et professionnels.

Au début je proposais seulement 4 formules. Mais j’ai tellement de demandes que petit à petit, j’en développe un peu plus. (Ndlr : aujourd’hui, Oléassence propose 8 soins prêts à l’emploi)

Par contre, sur ma boutique en ligne, je propose 20 huiles végétales qui permettent de réaliser ses formules.

Mais chaque huile végétale vendue fait 50 ml, on ne risque pas de les perdre puisqu’elles ont une durée de vie limitée ?

Une fois que l’on a les huiles, on est pas obligé de se limiter à la création d’un sérum visage par exemple. On peut commencer à créer plein de choses différentes.

Pour prolonger la durée de vie d’une huile végétale de 6 à 12 mois, il suffit d’y ajouter 1% de Vitamine E, c’est un antioxydant.

Quelle est la routine à suivre avec vos sérums ?

Le matin, appliquez votre sérum à base d’huiles végétales. Il aide la peau à résister contre les agressions extérieures (soleil, chaleur, vent, froid…). Le sérum se suffit à lui-même, pas besoin d’appliquer une crème par la suite.

Le soir il ne faut rien appliquer : pas de sérum. C’est le meilleur moment pour que la peau respire et se régénère.

Seules les peaux qui souffrent (couperose, crise d’acné temporaire, peau très sèche) peuvent en mettre un peu le soir. Et encore pour l’acné, je préconise plutôt d’appliquer de l’aloe vera !


Sur Clic Bien-être, nous avons testé 2 sérums prêts à l'emploi d'Oleassence : des résultats bluffants !

Y’-a-t-il une incompatibilité entre soins naturels et cosmétiques conventionnels ?

Tout à fait, si vous appliquez une crème après l’un de mes sérums à base d’huile végétale cela annule les effets des molécules traitantes.

Pour le nettoyage c’est moins problématique, il n’y a pas d’incidence. Je conseille tout de même soit de :

  • Utiliser un savon saponifié à froid. Il faut des produits doux et non décapants, car plus on agresse la peau, plus elle va produire de sébum.
  • Le soir pour le démaquillage, vous pouvez fabriquer un liniment oléo-calcaire composé à 50% d’eau de chaux et 50% d’huile de sésame. Versez quelques gouttes sur un coton et démaquillez-vous. Puis vaporisez quelques gouttes d’hydrolat sur le visage, ou à l’aide d’un coton.
  • Fabriquer un démaquillant bi-phase composé à 50% d’huile de jojoba, 50% d’hydrolat et un conservateur.

Par contre, les cosmétiques conventionnels (crème, fond de teint) annulent le traitement de l’huile végétale.

S’orienter vers les cosmétiques bio alors, ce n’est pas une bonne idée ?

Non c’est un très bon début ! Mais pour les crèmes, ce n’est pas suffisant. Une crème est composée à 60% d’eau, d’un tensioactif, d’huile végétale et d’un conservateur qui déséquilibre la flore de la peau. Alors qu’une huile végétale contient 100% d’actifs. Disons donc qu’il y a peu d’intérêt pour la peau à utiliser une crème bio.

Créer ses soins naturels : quelles sont les erreurs à éviter ?

  • Acheter beaucoup trop d’ingrédients : mieux vaut 4, 5 ingrédients de bonne qualité que beaucoup de moindre qualité, sinon on risque d’être déçu par les résultats.
  • Il faut bien les conserver (au frigo pour certains) à l’abri de la lumière, pas à la chaleur.
  • Il y a des molécules, comme les huiles essentielles, dont il faut se méfier. Elles peuvent être allergisantes, interdites aux femmes enceintes et aux patients atteints de cancer hormono dépendant.

Un conseil à donner à celles qui se lancent dans le monde de la cosmétique naturelle ?

Ce serait dommage de se cantonner à suivre des recettes toutes prêtes. Essayez de comprendre ce que vous composez, prenez le temps de vous informer. C’est pour cela que je fais ce blog et que je transmets toutes mes formules !

Sachez aussi que si vous avez toujours utilisé des cosmétiques traditionnels et que vous n’êtes pas habituée aux produits naturels, il peut y avoir un effet rebond. Cela n’arrive pas à tout le monde, mais c’est bon signe. La meilleure chose à faire est de mettre sa peau à la diète durant 3 à 4 semaines, le temps qu’elle se renouvelle. Au début cela sera inconfortable puis après 3 semaines la peau commence à redevenir normale.

Un conseil à donner à celles qui préfèrent les cosmétiques traditionnels au naturel ?

Gardez les ! Si vous adorez vos crèmes, leur texture, leur odeur, et que vous en êtes contente, gardez-les. Il ne faut surtout pas essayer de convaincre quelqu’un qui est satisfait de sa routine beauté. Mais au bout d’un certain temps, des problèmes dus à l’utilisation de cosmétiques conventionnels peuvent apparaître. C’est le cas de la couperose, souvent.

 

Retrouvez tous les conseils et formules de Christine sur son blog www.oleassence.fr. Ainsi que ses soins aux huiles végétales prêts à l’emploi sur sa boutique www.oleassence.com

Si vous êtes tentée par l’une de ses formules, je teste actuellement l’Oleo-Fluide n°2 (Cernes et poches) et le Sérum visage n°1 (peaux mixtes), et ma peau n’a jamais été aussi heureuse ! Je vous en parle bientôt. Mais cela peut aussi être l’occasion de vous lancer dans la création de vos propres soins maison.