15 aliments toxiques à ne jamais consommer crus

15 aliments toxiques à ne jamais consommer crus

Publié le 09 juillet 2021 à 09:00

Si la plupart des aliments se consomment aussi bien cuits que crus, certains pourraient être toxiques s’ils ne sont pas cuits.

Découvrez quels sont les 15 aliments à ne jamais consommer crus !

La pomme de terre

La pomme de terre est l’un des aliments de base des Français. Si nous n’avons pas pour habitude de la consommer crue, ce n’est pas pour rien. Elle contient de la solanine, une toxine dangereuse pouvant aller jusqu’à provoquer un empoisonnement. C’est pourquoi il est essentiel de cuire correctement les pommes de terre avant de les consommer. En effet, une fois cuite, la solanine devient comestible. Plus une pomme de terre est verte, plus elle contient de solanine, soyez donc prudents et jetez les pommes de terre vertes plutôt que de les consommer. Conservez vos pommes de terre au sec et à l’abri de la lumière afin d’éviter qu’elles verdissent.

L’aubergine

L’aubergine contient également de la solanine, en plus petite quantité certes, mais à la longue, manger des aubergines crues pourraient causer une diarrhée, des vomissements ou encore des troubles nerveux comme des tremblements ou une perte d’équilibre. Contentez-vous donc de consommer l’aubergine en ratatouille, alla parmigiana ou grillées plutôt qu’en salade.

Le porc et la volaille

Si le bœuf peut se consommer cru, en tartare ou en carpaccio, il doit être traité et cuisiné correctement afin de s’assurer qu’il ne contienne aucune bactérie. Évitez donc de le consommer dans un restaurant que vous ne connaissez pas ou qui ne vous inspire pas grande confiance. Pour ce qui est d’autres viandes comme le porc ou la volaille, ils ne devraient jamais être consommés crus. Si à la cuisson votre poulet est rosé, renfournez-le immédiatement. La volaille et le porc sont parfois porteurs de bactéries comme la salmonelle ou encore le ver solitaire et peuvent donc causer de graves intoxications alimentaires.

Le poisson cru

Préparés dans de mauvaises conditions, votre tartare de saumon ou vos sushis pourraient vous intoxiquer. Ils peuvent en effet contenir des bactéries toxiques, qui disparaissent lors de l’étape de cuisson. Certains poissons sont moins risqués que d’autres, comme le saumon, la truite, le thon, le bar et la daurade. A l’inverse, il existe des poissons hautement toxiques, comme le fugu, un poisson japonais qui produit un poison violent qui peut provoquer la paralysie ou la mort en moins de 4 heures s’il n’est pas préparé correctement. Si vous n’êtes pas un chef japonais initié, vous pouvez congeler pendant au moins 24 heures le poisson que vous prévoyez de consommer cru, cela permet de détruire les parasites éventuels. Dans le cas d’un ceviche, pas d’inquiétude, la marinade va cuire le poisson et donc réduire le risque de présence de bactéries toxiques.

Les champignons sauvages

Profitons de cet article pour rappeler que si la chasse aux champignons est une activité très divertissante, la consommation des champignons sauvages ramassés dans les bois ne doit se faire qu’après la validation d’un expert en la matière. Certains champignons sont très dangereux et d’autres, comme la morille, peuvent cacher une substance toxique, l’hémolysine, qui peut provoquer des diarrhées et de fortes douleurs abdominales s’ils sont consommés crus. Pensez donc à poêler vos morilles pendant au moins 15 minutes avant de les manger.

La farine

La farine crue peut être porteuse de Escherichia coli, ou E-coli, une bactérie néfaste qui peut provoquer des diarrhées et de fortes douleurs abdominales 24 heures après son ingestion. Cette dernière ne sera détruite qu’après cuisson par ébullition ou à au moins 80°C. Quand on vous dit que manger de la pâte à cookie crue n’est pas bon pour la santé, ce n’est pas une blague. Si vous devez confectionner une préparation crue, remplacez la farine par de la poudre d’amande, de noisette ou des flocons d’avoines réduits en poudre.

Haricots verts et jaunes

La cosse et les grains de haricots verts et jaunes contiennent une toxine certes naturelle mais toxique et totalement indigeste pour l’homme, la phraséoline. C’est pourquoi il est essentiel de cuire les haricots verts et jaunes à 75°C minimum afin d’éviter une intoxication alimentaire mais aussi de sérieux troubles intestinaux. Vous pouvez choisir de les acheter en conserve, déjà cuits, afin d’éviter toute maladresse.

Les haricots rouges

Les haricots rouges, aliment phare de la cuisine mexicaine ou végétarienne, contiennent de la lectine, ou phytothémagglutine. Cette protéine végétale est présente dans la plupart des légumineuses mais est toxique dans les haricots rouges. Si vous achetez vos haricots secs, pensez à les faire tremper dans de l’eau une nuit entière avant de les faire bouillir pendant 10 à 15 minutes.

Le manioc

Également appelé Yucca, le manioc est une racine qui possède de nombreux bienfaits et est très utilisée dans la cuisine sud-américaine, entre autres. Mal préparé, le manioc peut contenir des glycosides cyanogènes, qui libèrent du cyanure lorsque vous croquez dedans... Pas très engageant ! C’est pourquoi il est essentiel de bien le laver, de retirer sa peau et de le cuire à l’eau bouillante ou de le faire griller avant de le consommer.

Le lait cru

Si les fromages au lait cru ont souvent la préférence des amateurs de bons produits régionaux, le lait cru, c’est-à-dire tout droit sorti du pis de la vache, peut contenir des bactéries nocives comme la bactérie E-coli ou encore la salmonelle. Le débat fait d’ailleurs actuellement rage chez les scientifiques concernant l’impact du lait cru sur le corps humain. En ce qui concerne les fromages à pâte pressée comme le comté, il n’y aurait pas de risque.

Les saucisses à hot dog

S’il elles sont déjà cuites lorsque vous les achetez, ces saucisses peuvent contenir une bactérie, la listeria, qui ne s’élimine qu’après cuisson. Évitez donc de les servir directement depuis l’emballage à l’apéritif par exemple et laissez-les tremper dans l’eau bouillante quelques minutes avant de les consommer.

L’amande amère

Les amandes que nous consommons au quotidien sont des amandes douces, et pour cause, l’amande amère contient de l’acide hydrocyanique, une combinaison dangereuse d’eau et d’acide cyanhydrique. Ne ramassez donc pas d’amandes dans la nature sans savoir de quelle espèce il s’agit, un adulte qui en consomme 70 pourrait en mourir.

Les œufs

Pratique répandue chez les sportifs, la consommation d’œufs crus est fortement déconseillée. En effet, les œufs comme la volaille, font partie des aliments les plus souvent contaminés par la salmonelle. Si vous avez pour habitude de consommer des œufs crus, dans une mousse au chocolat ou une mayonnaise maison par exemple, pensez à les consommer dans les 24 heures suivant leur préparation.

Le brocoli

Le brocoli contient de la phytohémagglutinine, une lectine qui, consommée en grande quantité, peut être néfaste pour la santé. Pensez donc à blanchir vos brocolis avant de les consommer, même si vous les aimez bien croquants.

- Publicité -

- Publicité -