La rhubarbe, un légume riche en fibres, calcium et magnésium

La rhubarbe, un légume riche en fibres, calcium et magnésium

Publié le 24 juin 2013 à 08:00

Longtemps utilisée pour ses vertus médicinales, cette plante vivace n'est devenue potagère qu'au 18ème siècle. Elle tenait une place de choix dans la pharmacopée médiévale.

- Publicités -

La rhubarbe, une plante potagère surprenante

Les qualités de la rhubarbe

Peu calorique (16 calories pour 100gr), elle est essentiellement gorgée d'eau. A côtes vertes, rouges ou violettes, elle est reconnue pour sa richesse en vitamines, en calcium, en magnésiumet en fibres qui représentent 74% du poids d'une tige. Elle facilite le transit et présente des propriétés anti-inflammatoires. Elle aide à diminuer le cholestérol et bénéficie d'une bonne action antioxydante.

La rhubarbe contre les soucis de constipation

Consommez chaque matin à jeun 2 cuillères à café de confiture de rhubarbe. Effet laxatif garanti !

Attention : Ses feuilles sont toxiques. De plus, de par sa teneur en acide oxalique, la rhubarbe est déconseillée aux personnes sujettes aux calculs rénaux.

La culture et la récolte de la rhubarbe

Attention au piège !

Si la rhubarbe est souvent considérée comme un fruit, sachez que c'est une erreur. La rhubarbe est en réalité un légume vivace d'origine asiatique. Elle mérite assurément sa place au soleil (avec une ombre légère en cours de journée) au milieu des tomates et des haricots verts...Elle ne nécessite, pour ainsi dire, aucun entretien particulier. Elle doit juste être arrosée régulièrement (vous pouvez pailler le sol à ses pieds pour garder l'humidité). Elle s'accommode de peu de choses et se voit très généreuse au moment de la récolte. Il existe plusieurs variétés, environ une trentaine donc le choix est vaste !

Bon à savoir : si vous déménagez, n'hésitez pas à emporter votre pied de rhubarbe. Déterrez celui-ci d'un coup de bêche et replantez-le dans votre nouveau jardin. Il s'acclimatera sans souci !

Du potager à l'assiette

Pour la récolte, il suffit de saisir la tige (aussi appelée pétiole) et de l'arracher d'un mouvement vers le bas. Cela favorisera de nouvelles pousses, par contre pas question de couper toutes les tiges en même temps. Elle est présente sur les marchés de mai à juillet, choisissez des tiges bien fermes, signe de fraicheur ! Vous pouvez la conserver environ deux semaines au frais.

Bon à savoir : certaines variétés se récoltent jusqu'en septembre d'où l'appellation rhubarbe d'automne donnée à certains plants.

La rhubarbe, un légume particulier à cuisiner

Très acide mais pourtant...

Il est impossible d'évoquer la rhubarbe sans parler de son goût acide. A juste titre car elle figure parmi les ingrédients les plus acides du jardin. Pourtant sa saveur acidulée se marie à merveille avec les fruitsou avec le sucre dans des préparations délicieusement parfumées.

Une cuisson nécessaire

La rhubarbe ne se consomme jamais crue, toujours cuite (sauf exception car il semblerait que certains la consommeraient crue, à la croque au sel). Elle se coupe en morceaux tout en s'effilant et doit être passée sous l'eau claire. Lors de la cuisson, ajoutez immédiatement d'autres fruits à quantité égale(pommes, fraises, framboises...) ou du sucre pour stopper l'acidité.

Comment l'accommoder ?

 La rhubarbe se cuisine le plus souvent en dessert : compote, confiture, tarte, crumble, glace...mais elle peut aussi accompagner du poisson ou de la volaille pour un subtil mélange sucré/salé. Si vous souhaitez la congeler, coupez-la en tronçons et placez-la au congélateur en la faisant blanchir ou non.

Bon à savoir : la rhubarbe de printemps est moins acide que la rhubarbe dite d'automne.

- Publicité -

- Publicité -