Pourquoi porter des chaussettes de contention en voyage ?

Pourquoi porter des chaussettes de contention en voyage ?

Publié le 10 janvier 2020 à 17:16

Vos jambes sont soumises à rude épreuve pendant un voyage. Sensations de lourdeur, picotements, gonflements… plus le voyage est long et plus vos jambes souffrent. Ce phénomène est tout simplement dû aux conditions du voyage qui entraînent une mauvaise circulation du sang dans les jambes. 

Quelles sont les causes des jambes lourdes en voyage ?

Pendant un voyage, on reste assis un long moment sans bouger les jambes. Or, la station assise prolongée tend à perturber le retour veineux. Les pompes intermédiaires comme celles de la voûte plantaire ou du mollet n’étant plus actives, le sang stagne dans les jambes et crée ainsi des sensations d’inconfort ou des fourmillements. Plus le voyage est long, plus la gêne se fait sentir. C’est pourquoi il est agréable et recommandé de faire des pauses pour se dégourdir les jambes pendant un long trajet. 

De plus lorsque que le corps est assis, le siège vient occasionner une gêne supplémentaire sur le retour veineux : le poids du corps comprime les cuisses sur le bord du siège qui entrave la fluidité du circuit retour. Plus les sièges sont étriqués et inconfortables, moins les jambes peuvent bouger pour activer la circulation sanguine. 

En avion, d’autres éléments extérieurs viennent créer les conditions d’un mauvais retour veineux : hypoxie relative (manque d’oxygène dans l’air, et donc dans le sang), atmosphère confinée et mal aérée. 

Toutes ces conditions sont donc à l’origine des troubles veineux et notamment de la sensation des jambes lourdes pendant un voyage. 

Comment éviter d’avoir les jambes lourdes en voyage ?

Les conseils les plus communs sont à rappeler : 

  • Marcher, bouger et s’étirer toutes les deux heures

  • Porter des vêtements amples et des chaussures confortables

  • Bien s’hydrater et éviter l’alcool, la caféine

  • Porter des chaussettes, bas ou collants de compression


Sur ce dernier point, les chaussettes de compression (communément appelées chaussettes ou bas de contention, bien qu’elles exercent une compression plus qu’une contention) font partie des préconisations des autorités de santé en France. 

Les chaussettes de contention sont des mi-bas qui s’arrêtent sous le genou et appliquent une compression dégressive le long de la jambe pour favoriser le retour veineux. Il existe de nombreux modèles dans différentes matières (coton, laine, lin…), différentes couleurs et tailles sont disponibles. 

Il est très important de porter un dispositif à la bonne taille, sinon la compression ne sera pas efficace. Pour cela, une prise de mesure rigoureuse est nécessaire : tour de cheville (au plus fin) et tour de mollet (au plus fort) pour choisir la taille ; hauteur de demi-jambe du sol au genou (2 cm sous le pli derrière le genou) pour choisir la hauteur. 

Les chaussettes de contention sont accessibles avec ou sans ordonnance, de la classe 1 à la classe 3. La classe de compression la plus prescrite en France est la classe 2, entre 15 et 20 mmHg (millimètre de mercure), également recommandée en prévention des troubles veineux pendant un voyage de plus quatre heures. C’est d’ailleurs la classe 2 que porte le personnel navigant des compagnies aériennes. En cas de doute, nous vous conseillons de consulter votre médecin traitant. 

 


Où se procurer ses chaussettes de contention ?

Vous pouvez trouver des chaussettes de compression chez votre pharmacien ou votre magasin d’orthopédie. Les pharmacies avec un rayon orthopédie seront plus à même de vous proposer un plus grand choix de modèles. Les magasins d’orthopédie vous offriront un service bien souvent plus personnalisé, notamment si vous avez des besoins spécifiques (matières, sur-mesure…). 

Vous pouvez également acheter vos chaussettes de contention sur Internet, sur des sites spécialisés comme Mes-jambes.com qui offre un large de choix de produits à des prix intéressants.

Enfin, il existe des chaussettes de contention dites de bien-être ou maintien. Leur niveau de compression n’est pas garanti par une certification comme c’est le cas des dispositifs médicaux de compression de classe 1, 2 ou 3, mais ces produits représentent une alternative facilement accessible à petit prix pour mettre un premier pied dans la compression, même pour des petits trajets du quotidien. C’est le cas du collant transparent Sigvaris Bien-Être, développé par le leader de la compression en France pour aider les femmes à prendre soin de leur capital veineux dans leur vie de tous les jours.