Plantes, huiles essentielles, homéo : les solutions naturelles pour lutter contre le syndrome grippal

Plantes, huiles essentielles, homéo : les solutions naturelles pour lutter contre le syndrome grippal

Publié le 09 février 2016 à 14:02

Rhume, fièvre, toux… vous avez sans doute attrapé un syndrome grippal (attention, à ne pas confondre avec la « vraie grippe » !). Voici quelques solutions naturelles pour atténuer vos symptômes rapidement.

Syndrome grippal et « vraie grippe » à ne pas confondre

Dans le langage courant, on appelle souvent grippe un syndrome grippal. Pourtant, il s’agit de 2 choses bien distinctes qui ont seulement des symptômes similaires au début.

Alors que le syndrome grippal présente normalement un déroulement bénin, la « vraie grippe », déclenchée par le virus influenzae, provoque des troubles sévères tels qu’une forte fièvre, des douleurs importantes (sous forme de courbatures généralisées) et une fatigue extrêmement importante (généralement, on ne peut pas sortir de son lit pendant plusieurs jours).

Le syndrome grippal, quant à lui, est déclenché par une grande variété de virus, beaucoup plus inoffensifs et faciles à combattre que le virus influenzae. Les signes sont plus divers et se présentent sous forme de toux, de rhume, de maux de gorge, de légers maux de tête, d’une petite fatigue…

Des plantes pour soulager le syndrome grippal

Six plantes peuvent vous être utiles pour atténuer le syndrome grippal. A vous de choisir celles qui vous conviennent le mieux en fonction des symptômes que vous ressentez. Quand vous aurez choisi les plantes qui vous conviennent, mélangez-les à parts égales pour vous préparer des tisanes dont vous boirez 3 à 5 tasses tout au long de la journée.

Contre la toux 

  • La sauge : aux propriétés anti-inflammatoires, anti-microbiennes et antispasmodiques.
  • Le thym : idéal pour tous les problèmes bronchiques et notamment les toux d’irritation.

Contre le rhume

  • La verveine : parfaite pour le nez bouché car elle fluidifie les sécrétions tout en étant anti-inflammatoire, antibactérienne, antivirale et antitussive.

Pour renforcer les défenses

  • L’échinacée : est excellente pour renforcer le système immunitaire tout en ayant une action antivirale, antibactérienne et anti-inflammatoire
  • La grande capucine : par sa forte teneur en vitamine C, elle renforce les défenses affaiblies.

Des inhalations pour faciliter la respiration

En cas de besoin, si votre nez est bouché, que vos bronches sont prises, il est conseillé de faire 2 à 3 inhalations par jour pour dégager les voies respiratoires. Pour cela, versez dans un saladier de l’eau bouillante sur une demi-poignée de sauge ou de menthe (car cette dernière dégage particulièrement bien les narines), recouvrez ensemble le saladier et votre tête sous un linge, et inhalez les vapeurs bienfaisantes pendant 5 à 10 minutes.

Les huiles essentielles sont vos alliées également

En diffusion

Diffusez, 20 minutes 3 fois par jour, dans la chambre du malade, quelques gouttes d’huile essentielle de Thym aux puissantes propriétés anti-infectieuses des voies respiratoires.

Si vous n’avez pas de diffuseur, déposez à côté du lit une coupelle d’eau avec quelques gouttes d’huile essentielle de Thym.

En bains

Pour vous sentir mieux avant d’aller vous coucher, mélangez 5 gouttes d’huile essentielle de Pin sylvestre à une cuillérée à soupe de miel, de crème fraîche ou de savon liquide et versez dans la baignoire pleine. Délassez-vous dans votre bain pendant 15 à 20 minutes puis filez vous coucher.

L’homéopathie pour compléter le traitement

L’homéopathie peut également faciliter la guérison en prenant Ferrum phosphoricum 7 CH, 3 granules  3 fois par jour, pour renforcer les défenses et atténuer les troubles.

Bien évidemment, si les troubles deviennent plus aigus ou ne s’améliorent pas notablement au bout de  3 jours, il convient de consulter un médecin.

Antibiotiques naturels : l'arme secrète de la nature

Tous ces conseils sont issus du livre « Antibiotiques naturels » d’Aruna M. Siewert, aux Editions Médicis, 17 €.